Air Max 39

Pour le design, c’est Tony Hardman qui s’y est collé, lui qui a déjà bossé sur des projets liés aux pompes de Kobe Bryant par exemple. Autant dire qu’il doit connaitre un peu le métier, parait-il. Le but recherché lors de sa collaboration avec Paul George était de mettre en avant la personnalité du joueur – rayonnante selon les termes employés chez Nike – tout en respectant des contraintes de performance des deux côtés du parquet. Car oui, PG13 est l’un des joueurs qui pratique le basket aussi bien en attaque qu’en défense, cela est encore possible. Cette polyvalence souhaitée se retrouve dans différents aspects techniques de la paire. Tout d’abord avec la bride sur l’avant du pied, associée au Flywire, pour assurer un maintien adapté à chaque pied.

Pour l’amorti, c’est l’unité Zoom Air qui est là pour faire le taf, accompagnée d’une doublure peluche. Niveau confort, le chausson intérieur englobe l’intégralité du pied auquel il s’ajuste. Enfin, on notera la semelle avec des motifs inspirés d’écailles qui assure une adhérence multidirectionnelle. Les poissons, la grande passion de Paul George le pêcheur dont le passe-temps se retrouve également au niveau des lacets. on vous laisse admirer le flotteur…Si on attend toujours d’en savoir plus quand à la sortie de l’édition 2017 des Nike Hyperdunk, les premières images ont d’ores et déjà fuité. Et vu qu’elles viennent directement de la firme de l’Oregon, on peut juger qu’elles sont plutôt fiables et que ce qu’on a sous les yeux est ce qui se trouvera en magasin d’ici peu.

C’est la version Low qui cette fois-ci est dévoilée. Pour celle-ci, Nike nous propose un coloris clair qui se base sur beaucoup de blanc sur l’empeigne, un peu de gris de part et d’autres ainsi qu’un Swoosh en noir sur les panneaux latéraux. Du noir qui se retrouve sur l’autre logo présent sur la paire, le HD au niveau de la languette. En ce qui concerne les matériaux, on notera que la base est en tricot avec des motifs jacquard et certains détails sont en cuir bovin sur le talon et la languette. En prime, on constate que la semelle intermédiaire reprend la mousse Lunarlon, une technologie apprécié des runners. D’ailleurs, le look général de la paire rappelle celui des pompes pour courir. Ce qui n’empêchera certainement pas de nombreux joueurs NBA de les chausser sur les parquets de la Ligue, le modèle étant habituellement très prisé, et adapté avec des Player Exclusives.