Air Max 8

De plus, il demanda à Jordan Brand d’ajouter des nouveaux matériaux permettant d’avoir l’ascendant sur ses adversaires. Et bien alors mon Paulo ? On est en faveur du « dopage mécanique » ? (Dopage mécanique = ne fait pas l’objet d’une utilisation classique de substances dopantes pour améliorer le métabolisme de l’athlète, mais optimise l’outil qu’il utilise pour pratiquer son sport). Aujourd’hui, seuls les mondes du cyclisme, de la moto et de l’automobile sont drastiquement contrôlés pour prévenir de ses usages illégaux. Mais en enlevant le côté ironique de cette observation, il est inimaginable de voir ça un jour en NBA, puisque ce « dopage mécanique » est présent depuis la sortie et le bannissement des Air Jordan 1 en 84. Contrairement à la Formule 1 où les évolutions moteurs & châssis sont contrôlés et ont lieux en même temps, dans le monde du sport collectif, ce sont les marques qui imposent ce rythme au fur et à mesure de leur sorties …

MAIS REVENONS A NOS MOUTONS ! Ce qui est « novateur » dans cette nouvelle paire est lié à l’amorti et à la traction de la chaussure. Même si ses anciens modèles excellent déjà à ce niveau, Jordan Brand à revu son système d’amorti en s’inspirant de ce que l’on trouve sous les Jordan XX8 et XX9. Ainsi, au lieu d’aplanir la semelle d’amorti, la marque va remodeler les pods en forme « sphériques » sur les points de pression de Chris Paul comme nous le montre l’illustration ci-dessous.Néanmoins, attention à ne pas fiche en l’air la traction de la chaussure en voulant l’améliorer, ce qui a été le cas de la nouvelle SuperFly 3 qui est sortie il y a quelques semaines. Mais objectivement, et sous réserve de notre test en vidéo, il semblerait que la traction est bien été améliorée. En effet, cette chaussure a été construite pour la vitesse. Le jeu de Chris Paul est connu pour être rapide, et il était donc nécessaire d’avoir une chaussure permettant de soutenir les pieds lors de ses changements rapides de direction ou lors de ses arrêts brutaux.

Le textile et les matières utilisées offrent un soutien à la fois léger et ferme, tout en optimisant la durabilité de la chaussure grâce à des renforts synthétiques sur le talon et les orteils, ainsi que des « pods » de caoutchouc stratégiquement placés sur les zones de contact/pression. Enfin, au-delà des éléments de performance de la chaussure, une touche iD sera possible sur cette paire, et Jordan Brand promet de sortir plusieurs coloris de cette chaussure au fur et à mesure de la saison.