Nike Air store

Tout simplement le fait qu’une équipe doit payer bien plus de taxe que les autres si cela fait 4 années sur 5 qu’elle dépasse le plafond autorisé. Sachant que Miami a claqué bonbons autour de LeBron, les conséquences se payent aujourd’hui et la suite des opérations pourrait être compliquée : 10 millions au dessus de la taxe, 26.25 millions de pénalité. Ouch. On suivra donc avec attention quelle décision sera prise par Riley dans une petite semaine, lui qui rencontrera ses vétérans lundi et expliquera clairement quelles sont ses intentions.Bientôt âgé de 37 ans, Andersen a eu quelques soucis de santé la saison dernière et c’est surtout Hassan Whiteside qui lui a gentiment dit de rester au calme sur le banc.

Si son temps de jeu n’a pas vraiment chuté d’une façon spectaculaire, l’impact du Birdman sur le jeu du Heat n’a plus la même importance qu’il y a deux ans, quand il représentait le seul véritable pivot capable de défendre son arceau. Ses 5 millions de dollars garantis pour la saison prochaine font tâche, reste à savoir qui récupérera un joueur clairement tourné vers la retraite. Cependant, l’histoire est différente avec Chalmers. Auto-proclamé Top 10 des meneurs de NBA, la pile électrique du Heat a dû accepter son rôle en sortie de banc tout au long de la dernière campagne (46% des rencontres hors du cinq majeur contre 0% depuis 2012) et il a réalisé ses meilleures statistiques en carrière. De là à le maintenir en tant que back-up de Dragic, à près de 5 millions l’année ?

Autant miser sur Shabazz Napier qui vaut trois fois moins et peut remplir le rôle de Super Mario sans vraiment paniquer. Birdman et Chalmers sont donc visés pour la prochaine cuvée de transferts issus du Heat, reste à savoir ce que Riley décidera de faire dans l’un des étés les plus importants de la franchise.Bon courage aux fans du Heat et bon popcorn pour ceux qui suivent tout ça avec le sourire : le mois de juillet sera bouillant à Miami, sortez vos crèmes solaires.