parra Air Max 1

Grinçant des dents face au Heat ce mardi, le meneur des Knicks n’a pas participé à la branlée rencontre d’hier soir contre Cleveland, mais que les fans se rassurent : il n’y a rien de grave à constater.On les voyait débarquer à trois kilomètres, les mauvaises langues ! Première blessure de la saison pour Derrick et premières punchlines balancées sur la fragilité du numéro 25, après des années passées à enchaîner les galères Rose commençait sa saison de la meilleure des façons mais son dos se mettait à le gêner. A tel point qu’à Miami, il avait dû quitter la rencontre et devait réaliser des IRM dans la foulée, pour être sûr qu’il n’y avait aucune galère profonde à devoir opérer sur le champ. Les résultats ont été dévoilés en début de nuit ce mercredi, plus de peur que de mal pour Dédé et le garçon sera day-to-day comme on aime souvent le dire chez l’Oncle Sam. Ce qui l’a évidemment forcé, comme Gérard, à devoir tirer un trait sur le showdown opposant Cavs et Knicks, ou plutôt teamdown quand on voit la démo imposée par le champion en titre au Madison Square Garden, mais a également montré l’importance qu’avait Derrick dans son groupe.“Cela s’est calmé, ce sont juste des spasmes. Généralement, quand vous avez des soucis au dos cela provient d’une autre région du corps, cela peut venir des jambes, de la hanche, ou autre chose. Mardi soir, tout mon flanc droit était fatigué, ma jambe droite, tout.”

Car mine de rien, l’ancienne égérie d’Adidas proposait un début de saison costaud, notamment en option offensive supplémentaire dans le money-time et dans l’agressivité de l’adversaire, les Knicks n’ayant pas eu de meneur de ce genre depuis… wait… Jeremy Lin ? Près de 17 points et 5 passes de moyenne aux côtés des Melo et Porzingis de Jeff Hornacek, non seulement la production du joueur était là mais son corps répondait bien, jusqu’à ce léger pépin. On pouvait d’ailleurs s’y attendre, avec un camp d’entraînement passé entre le tribunal et les aéroports, Derrick n’avait pas eu droit au même échauffement que ses copains et la machine commençait à chauffer. Même si le staff médical affirme aujourd’hui que Rose fera bien partie du groupe lors de son mini roadtrip de la semaine à venir, on peut tout à fait imaginer qu’Hornacek reposera son numéro 25 pendant un ou deux soirs, le temps que Brandon Jennings fasse péter un record de salle et que les piles se rechargent chez Dédé. Avec un beau début de saison collectif et une légère marge de manoeuvre, les Knicks peuvent se permettre ce type de décision moyen-terme et en récupérer les bénéfices au mois de mars.

Que les fans se rassurent ! Rien de grave n’a été observé dans le dos de Derrick, tout va bien si ce n’est que le meneur est évidemment fatigué après 6 semaines intenses imposées à un corps déjà bien touché. La meilleure nouvelle reste tout de même celle-ci : c’est parti pour le show Jennings, au moins pour une ou deux rencontres.